jeudi 29 novembre 2012

L'équithérapie, que du ++++ pour nos enfants

J'ai enfin trouvé une activité pour Ewann, la sienne, où il sera assis, oui, parce que, partisan du moindre effort, il adore jouer à la Wii mais....assis, donc des fois ça peut poser problème selon le jeu à faire. Mais, nous, famille, qui, adorons les animaux, et qui plus est, les chevaux ; voici comment allier l'utile à l'agréable : l'équithérapie, juste à trouver désormais un centre sérieux qui le pratique dans le coin...le bonheur n'est il pas dans le pré ? en tout cas, je posterai dans mon blog, nos retours d'expériences autour d'Ewann. Voici ci-dessous, extrait des points positifs que cela pourrait apporter à nos enfants sur le plan ô combien pas simple à gérer : les émotions. Je suis quasi certaine que cela va lui apporter beaucoup... affaire à suivre....

L’équithérapie est un soin psychique médiatisé par le cheval et dispensé à une personne dans ses dimensions psychique et corporelle.

Objet du soin

L’objet du soin est défini comme étant exclusivement l’appareil psychique de la personne prise en charge. L’objectif de l’équithérapeute concerne aussi la diminution de symptômes psychopathologiques, le mieux être, le sentiment de confort.
L’équithérapie n’est pas un traitement direct de maladies somatiques ou de troubles moteurs (cette spécialité correspond à l’hippothérapie), mais bien une intervention touchant à l’esprit, au moral, à la personnalité.

Moyens du soin

Les moyens mis en œuvre sont de deux ordres :
- psychiques : la parole, le discours, le sens, le partage émotionnel, l’expérience vécue, le transfert, le désir...
- corporels : la sensation, le mouvement, la communication infra-verbale, l’expression gestuelle...
JPG - 3 ko
Un lien fort
permettant l’émergence d’une relation authentique.
Les outils utilisés par l’équithérapeute correspondent pour la plupart à l’adaptation à la situation incluant le cheval d’outils utilisés au sein de thérapies plus classiques comme la psychanalyse, la programmation neuro-linguistique, la thérapie cognitivo-comportementale, la kinésithérapie ou la psychomotricité.
L’intérêt de l’utilisation du cheval s’explique alors par ses qualités en tant qu’être vivant ayant un appareil psychique propre, relativement simple, doux et chaud, socialement valorisant et adapté, susceptible de porter et de transporter, non jugeant et non intrusif, apte à accepter les projections, apte au dialogue sur un mode archaïque, digne d’intérêt et de soin.
Ces qualités ne font pas du cheval un thérapeute, mais bien un outil qui, utilisé par un thérapeute, sera en mesure d’ouvrir des opportunités, et de rendre possible l’amélioration d’une pathologie psychique ou d’un mal-être.

1 commentaire:

  1. Bonjour,

    Nous vous remercions de diffuser les informations qui apparaissent sur notre site internet! Ce type de prise en charge est en effet parfaitement indiqué pour les troubles émotionnels. N'hésitez pas à contacter les réseaux d'équithérapeutes pour obtenir des adresses de professionnels sérieux.

    K. Martin
    Société Française d'Equithérapie

    RépondreSupprimer